Visite du Centre de transfusion sanguine de la Croix Rouge à Suarlée

    Nous avons été aimablement accueillis par la Professeure Danièle Sondag, ancienne Administrateur Général de la Croix Rouge en Communauté française et par Monsieur Olivier Bertrand, Responsable du Marketing en Communauté française, Service Sang.

     

    La Croix Rouge francophone se divise en deux services : le Service Sang et le Service Humanitaire qui ont tous deux un comité de direction et budget propres.
    Les activités du Centre se situent entre le donneur et le receveur, cette visite nous donnera l'occasion de voir les coulisses méconnues de la chaîne transfusionnelle.

     

    Les bâtiments ont été construits en 2009 et les Services y ont accédé en 2010 pour être adaptés aux nouvelles technologies de transfusions. Le but du Centre est de couvrir les besoins en production de haute qualité et en quantité suffisante afin de desservir les Banques du Sang des hôpitaux de Bruxelles et de la Wallonie.
    Les activités sont certifiées ISO 9001 / BVQ1 ; Laboratoire accrédité par le Ministère des Affaires Economiques et aussi accrédité ISA 15189 / BELAC ; Exigence de faire ce qu'il y a de mieux sur le marché.
    Quatre cent et dix personnes travaillent au Centre et partagent son expertise en Belgique, en Europe, de par le monde : USA, Afrique et autres, tel l'Argentine.

     

    Les quatre activités sont : production, recherche appliquée, assurance de qualité, appui au pays en voie de développement.

     

    Les objectifs sont : à partir d'un pool de 90.000 donneurs et 6000 collectes mobiles par an, adapter la production à la demande des hôpitaux, ajuster les variétés en quantités et aussi en qualités, notamment par la recherche des sous groupes. Ceci dans un souci permanent des donneurs et une hemo vigilance assurée vis à vis des receveurs.

     

    Il faut tenir compte des durées de conservation variables :
    1 Les plaquettes sont conservées à température ambiante pendant 5 jours maximum. Selon la demande des hôpitaux, il est fait appel à des donneurs. Après la demande, il faut 48 h pour obtenir les prélèvements ; il est difficile d'ajuster.
    2 Les globules rouges sont conservées à - 40° pendant 42 jours maximum (restent max 6 j en stock)
    3 Le plasma est conservé à - 25° maximum pendant 1 an.
    Depuis 1990, les globules blancs sont enlevés des globules rouges ; ils n'apportent rien sinon des infections.

     

    La préparation consiste à : la pesée des poches, la centrifugation de 12 poches par poids semblables.
    Division des niveaux : plasma/ plaquette/rouge base, la dé leucocytation, le pool plaquette, le plasma jaune est congelé. Les Laboratoires effectuent des analyses immunologiques, sérologiques, de dépistages, etc.. et les contrôles de qualités.
    Ensuite on procède à la validation, l'étiquetage, le stockage.
    Au stade de l'étiquetage les poches sont, soit non validées : répertoriées et destinées à la destruction, soit ok, validées et acheminées vers les stocks et les receveurs.

     

    La distribution, par transports journaliers, se fait aux 43 Banques de Sang hospitaliers, en réponse aux urgences, aux demandes. Les prélèvements arrivent la nuit.

     

    Le Centre informatique se trouve dans un autre bâtiment. Des «back up» sont maintenus par ailleurs.

     

    Les exposés ont été suivis de la visite commentée des laboratoires, espaces de vérifications, de conditionnement, congélation, espaces de stockage, d'emballage et de transport.

     

    Si la visite était étoffée d'éléments techniques, les explications données nous ont permis d'apprécier la part importante de travail de contrôles, tout au long du processus de production.

     

    H.W.

     

     

     

     

    "Léopold II face aux violences de masse : un éclairage nouveau sur la gouvernance de l'Etat Indépendant du Congo"

     

     

    Un exposé d'historien nuancé sans concessions visant à établir la réalité historique du règne du monarque sur EIC.
    Il fut long car détaillé abordant des points sensibles comme celui de mains coupées et du prétendu massacre de plus de 10 millions d'indigènes.
    On en retiendra que Léopold II, monarque absolu, avait un pouvoir monarchique limité par l'organisation complexe de l'EIC du type poupées russes.
    Soucieux du bien-être des populations, il prit des mesures pour en assurer la protection et les faire bénéficier d'acquis sociaux. Il ne put toutefois mener à son terme l'abolition de la violence systémique.
    Roi bâtisseur, il n'a pas agi en vue de son enrichissement personnel, la Belgique étant son seul héritier.

     

     

     

     

     

    Un investisseur industriel en RDC, le dernier des Mohicans---

     

    M. Bribosia a décrit la périlleuse expérience de sa reprise de CHANIC. En effet, notre orateur , ancien directeur du cabinet du dernier Gouverneur de la Société Générale, a acquis , avec des partenaires, dans de bonnes conditions financières le capital de cette entreprise ancienne datant des années 1930 ( mais en réalité avec ses sources au 19ème siècle) dans un contexte politique et économique à risques ( calculés ) , convaincu néanmoins que la CHANIC était indispensable à l'économie du Congo ex-belge . Il était donc considéré par d'aucuns comme un aventurier. Le témoignage de cet entrepreneur était révélateur des possibilités économiques intéressantes qui existent en RDC si on saisit les opportunités. Ci-dessous un bref résumé de son exposé;

     

    M. Bribosia dit avoir compris l'importance stratégique de l'entreprise et a décidé de la relancer en introduisant dans la gestion plus de rigueur tout en développant sa polyvalence de constructeur de bateaux fluviaux, d'atelier de réparation et d'entretien et de capacité de navigation sur un fleuve dont le balisage était fort détérioré. Dans ce projet il a fait appel à l'aide au développement fournie par les institutions internationales, principalement le Fond Monétaire International et l'Union Européenne sans négliger l'appui des banques privées. Il a gardé la maison mère du Groupe à Bruxelles, élément qui a rassuré cette dernière source de financement. .Il a pu mettre en œuvre les grues modernes sur trois pattes. Comme une activité vitale pour le pays est le transport de carburants et combustibles pétroliers il a contribué à cette activité en nouant les relations d'affaires avec les compagnies pétrolières, notamment TOTAL avec deux pousseurs de barge fournis par la CHANIC. La société s'est engagée aussi dans la construction de citernes, secteur important dans les fabrications métalliques. Les compétences d'antan ont été ainsi gardées tout en y apportant des nouvelles telles que les équipements pour la construction routière et des engins miniers.

     

    Il ne cache pas qu'il y a eu des désillusions et des problèmes judiciaires où la RDC a des problèmes de gouvernance. Il y a en plus la concurrence de l'économie " informelle " en RDC. Il y a aussi les risques de non-rémunération. Il considère néanmoins qu'on gagne à être présent quasi en permanence ( il prenait l'avion pour Kinshasa le lendemain de notre déjeuner ) . Les besoins en infrastructure sont tels que l'avenir est prometteur.

     

    Sur le plan social de l'entreprise il fait confiance à son personnel congolais car ils ont une grande ardeur au travail et une vraie loyauté envers l'entreprise qui compte 500 à 600 ouvriers. En plus il fait partie du groupe des Belges qui soutiennent beaucoup de projets de développement social et humain en RDC. "

     

     

     

     

     

    " Le Kivu-Risques et opportunités-un nouveau départ ", conférence du 22 septembre 2015

     

    par Monsieur Eric de Lamotte, initiateur du Festival AMANI à Goma , producteur du documentaire "Les Trésors de l'Est"

     

    L'orateur invité a introduit son sujet par un exposé des données économiques , démographiques, ethniques du Nord et du Sud Kivu avec leur évolution au fil des dernières années.

     

    Il a expliqué ensuite sa vision de l'avenir de l'agriculture et surtout des plantations indigènes de café au Kivu ainsi que du conditionnement de ce dernier produit dont la qualité est réputée. l'orateur et son associé y sont directement impliqués . Cette vision fait partie du documentaire " Les Trésors de l'Est ".

     

    Après avoir commenté la situation politique il a abordé en détail le rôle de la culture, la musique et la danse dans le cadre d'un rassemblement des éthnies souvent opposées les unes aux autres . Ce constat l'a amené à prendre l'initiative en 2012 de la création du Festival AMANI à Goma , un grand succès ayant attiré un grand nombre de festivaliers venant non seulement du Kivu mais des provinces et pays voisins, avec la perspective d'en organiser les années suivantes. Ce spectacle a enchanté les indigènes unis dans leur appréciation des artistes africains variés invités à se produire .

     

    Malgré la réputation d'insécurité régionale, M. de Lamotte a fait appel à un compatriote sur place pour organiser des randonnées touristiques pour étrangers. Ces programmes se sont déroulés sans heurts dans des régions sures et avec l'accord et la collaboration de la population locale qui a réservé un bon accueil aux participants . En réalité ils souhaitent le retour des Belges. De nouveaux tours sont maintenant proposés.

     

    Notre invité a terminé sa conférence en parlant avec émotion du Parc du Virunga , des menaces d'exploitation pétrolière dans le parc par la société pétrolière londonienne SOCA, bénéficiaire d'u permis d'exploration concédé ( illégalement ) par le gouvernement central et parfois soutenue localement par des officiels mis en place par Kinshasa .Il a souligné l'action courageuse du Prince Emmanuel de Mérode , Directeur du Parc dans le but de préserver , même au péril de sa vie, l'intégrité de ce parc naturel unique . L'aide financière de donateurs dont certains sont américains et le dévouement des 680 rangers permettent encore aujourd'hui le maintien de ce parc naturel renommé. M. de Lamotte a terminé sa conférence par un rappel au sujet de la Grande Soirée qui sera organisée en soutien au Parc du Virunga .

     

     

     

    Le déjeuner d'été 2015

     

     

    Curieusement, les agapes d’été du Cercle Africain se tiennent depuis une dizaine d’années dans un restaurant chinois. C’est sans doute un fait de la mondialisation.

    Soit,… mais l’accueil qui lui est réservé est à chaque fois des plus chaleureux.

    Saluons à cette occasion la présence bien sympathique de plusieurs membres Congolais du Cercle et invités, parmi la nonantaine de Craomiens.

    Tant de sourires radieux sur tous les visages, visiblement ravis de se retrouver un beau jour d’été, sont une manifestation du dynamisme de notre Cercle et prouvent –s’il le fallait encore- sa souriante pérennité.

     

    P.G.J.

      

     

    Le CRAOM au Château.

     

    J'aime le Château du Marquis de Trazegnies et la poignée de  « Craomiens « venus voir la pièce de

     

    Labiche était aussi heureuse de se retrouver dans cette magnifique cour intérieure où le Théâtre

     

    des Galeries avait planté ses tréteaux.

     

    Par contre, la pièce proposée " La grammaire " , si elle reste plaisante, a un peu vieilli - dame, 150 ans ! - . Mais le public du théâtre au Château est un bon public et les excellents comédiens des « Galeries « furent applaudis de belle façon.

     

    Avant la représentation, un buffet champêtre s'ouvrait aux appétits de tout un chacun.

     

    Le temps fut clément et la soirée proposée par le CRAOM fut ma foi, très plaisante ; avec cependant une pointe de regrets pour l'hospitalité du Comte de Lichtervelde au Château de la Follie.

     

     

    P.G.J.

     

     

     

     

     

     

    Le Cercle a 125 ans

      

    Le 4 mai dernier le Cercle fêtait son 125ième anniversaire au Palais des Colonies à Tervuren.

    Il y tenait une séance académique rehaussée de la présence de S.A.R. La Princesse Esmeralda sur le thème

    "L'Afrique, l'avenir d'un continent d'avenir" par le Vicomte Mark Eyskens, Ministre d'Etat.

    En présence de nombreux membres et invités, le Président Frank-E. Deconinck retraça brièvement 125 ans d'Histoire du Cercle soulignant sa vitalité et l'importante participation des membres à ses activités. 

    De son côté, le Vicomte Eyskens rappela l'attachement profond qu'il voue au continent africain dans un monde qui en l'espace de quelques décennies a connu une évolution sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Berceau du genre humain, l'Afrique, riche de ses talents et ressources naturelles, ne peut échapper à la globalisation. Il est de notre devoir de l'y aider.

    A l'issue de la conférence, tous furent conviés à un cocktail suivi d'un dîner buffet très réussis.

      

      

    Déjeuner avec Monsieur Guy Bultynck du 17 mars 2015

    Les énergies fossiles en 2015

      

    C'est avec un vif plaisir que le Cercle accueillait à sa tribune le Président d'une association amie, la CBL-ACP, sur un sujet d'actualité.

    Se présentant en technicien du secteur, l'orateur fit le tour des énergies utilisées de par le monde dont le charbon reste la principale et le sera sans doute encore longtemps.

    Du gaz et du pétrole, on ne risque pas d'en manquer, chaque jour apportant son lot de découvertes.

    S'il est possible d'en identifier les sources et les volumes, ces produits font l'objet d'enjeux géopolitiques concernant leur production et surtout leur distribution.

    C'est donc dans une intrigue digne d'un polar que l'orateur a entraîné un auditoire attentif qui n'est pas resté sans réaction à l'issue de l'exposé.

     

      

    Moambe 2015

     

      

    Tout d'abord, merci à Chantal et Robert Van Michel d'avoir invité à notre déjeuner, Monsieur Schuvie, un grand collectionneur de l'ère Sabena. Il avait emmené, ce jour-là,  une grande partie de sa collection pour agrémenter les locaux de notre réunion. Quelle heureuse initiative ! Tous ces beaux documents Sabena (publicités, documents de bord, modèles d'avion, cartes, etc..) étaient discrètement "surveillés " par deux mannequins grandeur nature : un pilote et une hôtesse de l'air.

    En ce jour de fête du mardi gras, ce show inattendu fut apprécié par tout un chacun attaché au nom et au souvenir de cette grande compagnie.

    Ce fut aussi pour nous l'occasion de retrouver notre ami Yves Hoffman - notre ex hôte du Musée de Tervuren - qui nous avait préparé une fois encore une moambe savoureuse dont il détient le secret et qui fut gourmandement appréciée.

     

    P.G.Jacobs

     

      

    Déjeuner avec le Professeur Francis Balace du 20 janvier 2015

    La Première Guerre mondiale en Afrique et la bataille de Tabora

     

      

    En ce début d'année, le Cercle recevait le Professeur Francis Balace pour un exposé sur la Première Guerre mondiale en Afrique et, en particulier, la victoire belge de Tabora en septembre 1916.

    Un exposé très documenté d'un fin connaisseur de l'Histoire, truffé d'anecdotes imagées qui firent d'une simple conférence un spectacle 3D grandiose. 

    Des prémices du conflit, l'orateur rappela que les hostilités débutèrent par défaut de communication d'un accord intervenu en août 1914 sur la non portabilité du conflit en Afrique. Des forces en présence, la Force publique belge opposait des moyens dérisoires en hommes et matériel à l'adversaire allemand bien entrainé, discipliné et suréquipé; ses succès furent tout au long du conflit contrecarrés par les alliés anglais. Des anecdotes, ce piano, prise de guerre à Tabora, qui fit à dos d'hommes le chemin du retour.

      

    Un magistral cours d'histoire que l'on espère voir un jour faire l'objet d'un écrit.

     

      

    Bonne année 2015

     

    Une Première au Cercle : l'échange de voeux pour l'An Neuf ! L'idée était très bonne et de nombreux membres aux visages radieux assistaient à cette agréable soirée.

    Oui, les membres du Cercle aiment à se retrouver tous unis par la magie du Congo, pierre d'achoppement si précieuse et unique.

    - où étais-tu ? - Hé oui, le Congo flambe encore dans nos coeurs; nostalgie, un peu peut-être, mais surtout, le souvenir d'un si beau pays et de notre jeunesse.

    Une autre occasion nous sera bientôt offerte de nous retrouver et de goûter à la saveur du Congo.

    La moambe, et, bonne nouvelle, cette moambe sera préparée par notre ami Pierre Hoffman du musée de Tervueren, lui-même fils d'un ancien colonial.

    Je pense et suis persuadé que nous nous retrouverons nombreux à cette bonne occasion.

    A bientôt donc.

    P.G. Jacobs

      

      

    Déjeuner avec Monsieur Christian De Vroom du 2 décembre 2014

    Le terrorisme : une situation complexe au XXIè siècle

     

    Commissaire général honoraire de la police judiciaire, premier flic de Belgique, le Commissaire De Vroom eut à intervenir dans de nombreuses affaires criminelles qui ébranlèrent la Belgique ; l’affaire Dutroux, les attaques de fourgons, les CCC, les tueries du Brabant Wallon, la criminalité transfrontalière et d’autres encore…

    Malgré les importants moyens  mis en place pour déjouer et contrer la criminalité, celle-ci s’adapte à l’environnement répressif.

    S’il subsiste des bandes organisées, des cellules autonomes de criminalité voient le jour encouragées par la suppression des frontières qui leur permet de circuler plus librement.

    Leur action criminelle sert souvent à satisfaire la recherche de moyens leur permettant de poursuivre un combat au service d'un idéal dévoyé.

    Les prisons sont devenues des lieux d’apprentissage de la criminalité et de radicalisation.

    C'est en amont qu'il faut agir par l'éducation et la prévention.

     

    Déjeuner avec Monsieur Ghislain Robyn, Directeur honoraire de l’ONUDI, du 18 novembre 2014

    Regards croisés entre la Belgique et le Chili

     

    Ouvert à l’Outre-Mer, le Cercle avait invité un belge vivant au Chili pour nous parler de son pays d’adoption. Assistaient à la conférence des représentants de la Chambre de commerce belgo-chilienne ravis de découvrir le Cercle.

    En préambule, l’orateur a insisté sur le positionnement géographique du Chili qui long de 4300km est isolé du reste du monde par ses barrières naturelles sous des climats désertique au nord, méditerranéen au centre et polaire au sud ce qui ne l’a pas empêché d’être le poisson pilote de l’Amérique latine.

    Les liens avec la Belgique sont historiques et remontent au Roi Léopold 1er qui intervint dans un arbitrage opposant le Chili aux Etats-Unis. Plus tard, vers l’an 1880, s’en suivit une émigration belge importante qui favorisa les échanges commerciaux et culturels entre les deux pays.

    L’épouse du Président Salvador Allende, née Laura Gossens était d’origine belge. D’autres familles belges comme les van Rysselberghe et de Halleux s’y installèrent.

    Très présents par le passé dans les secteurs de l’électricité, des mines, de la métallurgie, nos compatriotes participent activement aujourd'hui au programme ESO (observatoire européen austral) sur le haut plateau de l’Atacama. La qualité de nos écoles et universités a toujours favorisé cette coopération technique et scientifique encouragée par la présence de nombreux chiliens en Belgique. Le Président Sebastian Pinera, fut élève à St-Boniface.

    S’il existe des points de convergences, d’autres font apparaître des divergences qui touchent notamment à la population essentiellement immigrée, l’éducation privatisée.

     

      

    Déjeuner avec Monsieur Peter Moors du 30 octobre 2014

    La Coopération au Développement a-t-elle encore un avenir ?

     

    Déjeuner annulé en raison de la nomination du conférencier, Directeur Général de la Coopération, au poste de Chef de Cabinet du ministre de la Coopération, Monsieur Alexandre De Croo.

    Ce déjeuner était organisé en collaboration avec la CBL-ACP.

      

      

    Après-midi culturel au Club Royal des Guides

     

    A l’invitation du Secrétaire général, membre du Club, le Cercle y organisait une conférence, le mardi 7 octobre dernier.

    « Succès du partenariat entre la Belgique et le Congo. La formation des bataillons d’intervention rapide » par le Médecin-Colonel er Marc Georges, membre du CRAOM.

    Un brillant exposé très bien documenté dont on retiendra que fort des expériences passées, faites de réussites et parfois d’échecs, nos militaires ont, au-delà de la formation militaire donnée aux commandos, veillé à ce que celle-ci profite à leur famille et à la communauté environnante.

    A l’invitation du conférencier, étaient présents nombre d’officiers et personnalités ayant participé à des titres divers à cette opération à succès. A l’issue de l’exposé, leurs témoignages furent vivement appréciés d’un public très attentif.

     

      

    Déjeuner avec S.E. l’ambassadeur honoraire Corrado Pirzio-Biroli du 16 septembre 2014

                        PIETRO SAVORGNAN DE BRAZZA

    « Un explorateur alternatif entre idéalisme et Realpolitik »

     

    Un bel exposé de la bouche d’un descendant de l’explorateur concurrent de Stanley. Deux hommes très différents au service de deux grandes puissances.

    L’orateur nous ayant fait le plaisir de nous faire parvenir le texte de sa conférence, celui-ci vous est accessible en cliquant sur le bouton ci-dessous.

    Nous l'en remercions vivement. pdf button

     

    Déjeuner à La Cité du Dragon du 7 août 2014

     

    Nous étions 130 participants lors de notre déjeuner d'été à la Cité du Dragon. Les amis de nos amis étaient nombreux et la bonne humeur au rendez-vous en ce beau jour d'été.

    Après l'habituel apéritif pris en terrasse chacun s'est retrouvé à table pour découvrir le menu concocté par notre hôte Madame Luc Tu Liem.

    Après le mot de bienvenue du Vice-président, René Lachapelle, il nous fut servi un repas que beaucoup trouvèrent anormalement long en raison de la panne d'un fourneau. Cela ne se reproduira plus l'an prochain, nous a-t-on assuré.

    L'habituelle tombola au profit de Vacci + en RDC conduite par le Rotary dont est membre notre administrateur, Pierre Linard de Guertechin, a rencontré un vif succès permettant de récolter plus de mille euros.

    Remercions nos généreux et habituels sponsors qui contribuent à son succès en nous offrant un prix: Brussels Air Lines, la Cité du Dragon.

     

    P.G.J. 

     

     

    Dîner spectacle du 20 juillet 2014

     

    Les Belles Sœurs ........nous attendaient le dimanche 20 juillet au très beau Château de la Follie à Ecaussines.

    Souriant, le comte de Lichtervelde nous attendait ...

    La pièce, présentée dans le cadre du  théâtre au château  s'intitulait « Les Belles-Sœurs », et était défendue par l'excellente troupe du Théâtre des Galeries de Bruxelles.
    Le temps clément nous permit une fois de plus d'assister à la représentation dans la cour du château. Quel bonheur !!!Mais auparavant, la bonne vingtaine de craomiens a pu se régaler dans les écuries, du très goûteux repas, toujours pareil à lui-même, de bonne qualité.... Le tout comme toujours, très sympathique.
    Après le spectacle, nous eûmes le plaisir et le privilège d'être reçus par le comte de Lichtervelde dans ses salons pour un dernier verre, et d'y rencontrer les comédiens des Galeries pour partager avec eux de nombreux commentaires élogieux et combien mérités.

    Cette soirée «Théâtre au Château », depuis les années, devient un MUST pour le CRAOM que nous remercions de cette heureuse initiative.

     

    P.G.J.

     

    Compétition amicale de Golf à Pierpont du 23 mai 2014

      

    Pour son treizième rendez-vous golfique, le Cercle et de nombreux sympathisants, amis golfeurs, se sont retrouvés à Pierpont.

    De l'avis de tous, ce fut une réussite dans un golf rénové et particulièrement soigné. Nous étions 56 compétiteurs dont les premiers prirent leur départ à 11 heures.

    A l'issue de la compétition, une proclamation des résultats associa aux participants de nombreux sponsors que nous remercions de leur soutien. C'est grâce à eux et à leur fidélité renouvelée que nous pouvons organiser cet évènement à succès.

    Un dîner très réussi couronna cette journée ensoleillée. A refaire!  

     

     

    Déjeuner avec le Professeur Etienne Juvigné du 15 mai 2014 :

    Le relais tendancieux de l’information scientifique par les médias : l’exemple du réchauffement climatique

      

      

    S’il est indiscutable que les gaz à effet de serre ont un impact sur le réchauffement climatique, en se focalisant sur ce seul élément, les médias camouflent d’autres formes de pollution d’origine humaine aussi importantes que la seule pollution atmosphérique.

      

    Des facteurs d’ordre astronomiques et géologiques ont très souvent influencé le climat qui a évolué au fil des siècles entre des périodes de réchauffement et de refroidissement provoquant des bouleversements.

      

    L’accroissement exponentiel de la population mondiale participe très largement à l’accroissement de la pollution polluante sans guère de mise en place d’une stratégie mondiale.

      

    En pièce jointe, un texte de l’orateur pdf button

     

    Balade à Villers-la-Ville du 5 mai 2014

      

    Sous la conduite d'un guide nature, le Cercle  a organisé une balade à Villers à l'initiative de sa section Golf.

    Nous étions une dizaine de randonneurs prêts à arpenter une belle campagne sur les traces des moines qui sous la houlette de St-Bernard bâtirent cette magnifique abbaye. On comprend en parcourant le site combien celui-ci se révèla enchanteur pour ses occupants. Une première halte nous fit observer un déroulement de roches schisteuses dont les moines se servirent pour édifier leurs bâtiments. De-ci de-là, des plantes aromatiques aux senteurs et goûts surprenants oscillant de l'ail au poivre. Retour par la ferme, premier bâtiment construit en surplomb de l'abbaye.

    En bas, dans les caves du moulin, nous attendait une petite restauration bienvenue après la marche.

    L'après-midi, visite de l'abbaye dont nous avons appris qu'elle ne fut pas pillée par les révolutionnaires mais simplement vendue à un marchand de biens qui l'en déposséda de ses atours les plus précieux pour ne laisser que des matériaux schisteux et sans valeur, vestiges d'aujourd'hui.

      

      

    Déjeuner avec le Professeur Bernard-Michel Carnoy du 29 avril 2014 :

    La nouvelle donne des hydrocarbures de schiste 

     

    Le paysage énergétique a été bouleversé par le tourbillon des hydrocarbures de schiste qui a fait chuter le prix du gaz et de l’électricité aux USA lequel soutient une nouvelle industrialisation du pays. Le coût de l’énergie y est 3 fois moins élevé qu’en Europe et 6 fois moins élevé qu’en Asie ce qui place nos industries dans une position délicate.

    Pourtant l’Europe ne manque pas d’atouts avec des réserves évaluées à 60 ans d’importation dont 30% situées en France qui s’interdit toute exploration et exploitation.

    Parfaitement maîtrisée, l’exploitation du gaz de schiste n’a aucun impact décelé sur l’environnement et son empreinte au sol est minime contrairement à ce qu’affirment ses détracteurs.

    A l’exception de la France, plusieurs pays européens ont décidé d’adopter cette technologie qui leur assurera un meilleur mix énergétique et devrait relancer à moindre coût une industrie en peine de compétitivité.

     

    En pièce jointe, un texte de l’orateur pdf button

     

      

    Déjeuner du 21 janvier 2014, Paul-Henri Spaak, sa vision européenne, 

    exposé du Baron Paul Smets commenté par Madame Antoinette Spaak

      

    C’est avec enthousiasme que le Baron Paul Smets aborda le parcours européen de Paul-Henri Spaak en présence de sa fille Antoinette, ferveur justifiée par une proximité de travail et une estime assurément réciproque.

       

    L’orateur retraça avec minutie et moult détails la vision et le parcours européen souvent semé d’embuches de l’homme d’Etat lequel croyait en une Europe supranationale s’opposant à celle des patries. C’est à son obstination qu’on lui doit d’avoir rallié l’Angleterre à notre bannière. Audacieux, il signa d’initiative et sans l’accord du Premier Ministre, Achille Van Acker, les traités de Rome (1957) auxquels adhérait la Belgique. Impensable, aujourd’hui !

       

    Madame Spaak commenta quelques points de l’exposé, mettant en évidence l’obsession de son père à faire progresser une prise de conscience européenne à l’issue d’une guerre dont tous sortaient meurtris. On ne peut que l’en remercier et être admiratif par la force de son discours qu’elle maîtrise toujours avec talent et brio.

      

     Le CRAOM chez les CHTIS.

      

      

    Mon Dieu ! (à la manière de Sacha Guitry) Quelle bonne journée nous avons eue ce dimanche 28 septembre grâce à nos charmantes amies Chantal et Scarlett !

    Le soleil était avec nous bien sûr pour cette belle visite au Musée du Louvre-Lens près de Lille, où nous avons pu découvrir une magnifique et intéressante exposition sur les Arts à travers les temps.

    Passionnante était la comparaison des arts des différentes régions à la même époque, partant de l'art des Cyclades en Grèce, l'écriture cunéiforme en Mésopotamie, traversant la Grèce classique et l'art romain, l'Egypte, ensuite les arts de l'Islam. Puis, la peinture à l'huile, les tableaux des grands peintres : Rubens, Botticcelli, Goya, Delacroix..et j'ai cueilli au passage un délicieux petit Reynolds - adorable -

    Ceci n'étant qu'un rapide aperçu des merveilles que nous avons pu contempler, commentées par une guide très érudite.

    Nous avons eu le temps de refaire le tour de l'exposition à notre aise, pour revoir ce qui nous avait particulièrement plu.

    Après le plaisir des yeux, ce fut le plaisir des papilles. Nous eûmes le grand plaisir de pénétrer dans un restaurant typiquement chti : La Marmite de Pierrot à Capinghem, à 6 km de Lille.

    Nous étions 26 " craomiens ", et je vous assure que la bonne humeur était le 27ème convive. De plus la cuisine typiquement France du Nord était non seulement alléchante et aussi à lécher.

    Service très souriant et décor très original. Nous avons passé un excellent après-midi. C'est une formule à suivre !

    Merci encore à Scarlett et Chantal.

    P. G. JACOBS

     

    Déjeuner à La Cité du Dragon du 8 août 2013

      

    Il ne faut pas croire que pendant les mois de vacances notre Cercle sommeille. Que non !

    La preuve encore, le jeudi 8 août, une petite centaine de nos membres se retrouvait au restaurant   « La Cité du Dragon »   pour partager, fraternellement, le délicieux menu concocté par sa propriétaire Madame LUC Tu Liem.

    Après l’apéritif, notre Président nous invita à partager une minute de silence en hommage aux membres disparus.

    Puis, la vie reprit et après quelques mots aimables pour les nouveaux membres, le Président donna lecture de la lettre adressée au Roi et proposa un toast car ne l’oublions pas notre Cercle est royal !

    Ensuite, c’est dans la bonne humeur que nous avons entamé notre excellent repas interrompu par le tirage de la tombola dont le produit sera intégralement versé à Energy Assistance asbl pour soutenir le Centre d’aide aux Lépreux de Kivuvu. Remercions Brussels Airlines et la Cité du Dragon de nous avoir offert deux magnifiques lots.

    A bientôt !                                                                  

    P.G. JACOBS

      

    Dîner spectacle du 28 juillet 2013

     

    C’est toujours un grand plaisir de lire Oscar Wilde et un plus grand encore de voir évoluer sur scène ses personnages. Même en français, c’est un régal. « Un mari idéal » est le spectacle que nous proposait le Cercle au château de la Follie à Ecaussines. Nous étions une bonne vingtaine à nous y retrouver pour savourer, avant les trois coups, un très bon repas. Ce fut une réunion très sympathique dans les belles écuries (il y avait des tables !). Ensuite, dans la superbe cour du château où les tréteaux du Théâtre des Galeries avaient été plantés, nous avons applaudi de bon cœur cette très fine pièce de Wilde, où après tant d’années, les sentiments humains sont toujours les mêmes. Plus tard, une petite réunion dans les salons du château nous permit de remercier le Comte Emmanuel de Lichtervelde pour son attachement à nous présenter chaque année des spectacles de théâtre et de musique à la hauteur des plus grandes exigences. Merci aussi à notre Cercle d’organiser de telles soirées culturelles.

    P.G. JACOBS 

      

    Balade en Forêt de Soignes du 22 juin 2013

      

    Le Cercle organisait ce samedi 22 juin 2013 sa première balade en Forêt de Soignes. Rendez-vous à 9h45 à la gare de Boitsfort en face du Parc Tournai Solvay. Equipés de pied en cap, craignant la pluie heureusement absente durant la promenade, nous étions une petite vingtaine de participants.

    Notre guide nature nous fit traverser la propriété créée par Alfred Solvay, frère d'Ernest. Premier arrêt dans la roseraie, une des plus belles d'Europe, une halte devant les ruines du château incendié dans les années quatre-vingt, oeuvre d'Henri Van de Velde, traversée du verger et du potager où des particuliers cultivent leur petit lopin.

    Au sortir du domaine, voici la forêt et c'est sur des sentiers et chemins pédestres que nous la parcourerons. Petite halte pour commenter ses origines au fil des millénaires et découvrir le site néolithique de la culture Michelsberg, nos lointains ancêtres venus de l'Est. Des silex retrouvés sur le site attestent qu'à cette époque on se déplaçait déjà de la région de Mons à Boitsfort. Au passage, nous apercevons les tumuli sur lesquels se dressaient des palissades défensives protégeant l'habitat. En contrebas, un étang fournissait l'eau du campement. A la croisée de deux chemins, nouvelle halte pour écouter le chant des oiseaux et en particulier celui d'un troglodyte. Descente vers le Vuylbeek où à travers une percée de la forêt  se dresse de toute sa hauteur le chêne du centenaire des Amis de la Forêt.  Un peu plus loin, couvert de lentilles d'eau, l'étang sec ressuscité par un jeu de digues contenant ses eaux. Quelques canards y barbotent joyeusement peu intimidés par notre présence. Après une grimpette sur le plateau de la Foresterie, notre groupe gagne le chemin des silex pour y admirer dans un lieu particulièrement paisible la "Petite laiterie de la Forêt de Soignes" et c'est à l'étang de Boitsfort que s'achève cette belle randonnée.

      

    Déjeuner avec Emmanuel Dierckx de Casterlé du 14 mai 2013

     

    Une belle histoire que celle de ce compatriote retiré au Maroc qui nous a fait part de sa vision du pays, une exception dans les printemps arabes. Economiquement prospère et industrialisé, le Maroc est depuis toujours tourné vers l’Occident ; les Marocains forment en Belgique la première communauté parmi les populations allochtones. Les réformes entreprises par le Roi ont été bien accueillies par la population et l’arrivée au gouvernement des islamistes a été contrebalancée par la nécessité d’organiser une coalition avec des partis modérés. Mais un an après les élections, la population s’impatiente et le risque est grand de voir une minorité faire chuter un gouvernement qui se cherche. Dans un tel scénario, les islamistes auront-ils davantage de pouvoir?

      

    Déjeuner avec le Professeur Hervé Hasquin du 23 avril 2013

     

    Excellente conférence sur le thème de l'Europe porteuse de valeurs. A la question, l'Europe est-elle porteuse de valeurs universelles, la réponse est non. Pourtant l'Europe s'est formée autour de quatre valeurs: l'esprit critique, la séparation des pouvoirs, la recherche développement, l'opinion publique. Ces valeurs qui vont conduire à la Déclaration des droits de l'homme partagée par 65 états dérangent dans un monde qui en compte aujourd'hui plus du triple. L'Europe affaiblie par une crise économique, hésitante à s'engager militairement, critiquée par ses adhérents, apparaît chaque jour plus affaiblie dans le concert des nations qu'elle n'intéresse que par l'argent qu'elle leur distribue.

      

    Déjeuner avec S.E. l'ambassadeur Bruno Nève de Mévergnies du 28 mars 2013

     

    Le jeudi 28 mars, le Cercle accueillait à sa tribune S.E. l'Ambassadeur Bruno Nève de Mévergnies, ancien ambassadeur de Belgique au Caire.
    Evoquant le printemps arabe en Egypte, l'orateur a livré un message d'espoir pensant que la révolution en marche conduira ce pays vers la démocratie. Il fonde sa conviction sur le fait que contrairement à l'Iran, l'Egypte n'a ni chefs religieux ni ressources naturelles et des moyens propres insuffisants pour nourrir sa population ce qui l'obligera à composer avec l'Occident.
    Ayant resitué l'Egypte dans son contexte historique, dépeint les forces politiques et de pouvoir en présence, l'Ambassadeur a souligné le rôle joué par l'armée qui a permis la tenue d'élections démocratiques et s'est inclinée après l'échec de son candidat.
    En résumé, un exposé remarquable, bien construit, qui nous a donné un éclairage très différent de celui apporté par les médias.

      

    Club Royal des Guides avec le Colonel Hre André Anne de Molina le 19 mars 2013

     

    Le mardi 19 mars, le Lieutenant Colonel Hre André Anne de Molina relatait avec une grande modestie les opérations Dragon rouge et noir des 24 et 26 novembre 1964 qui permirent la libération des otages retenus à Stanleyville et Paulis. Officier S3, c'est à lui que fut confié le soin d'organiser les opérations sous la conduite du Colonel Laurent.
    Après un très élogieux mot d'introduction du Comte Hugues le Grelle, André a dépeint le contexte dans lequel se sont organisées et déroulées les opérations. Ainsi, avons-nous été amusés d'apprendre que l'état-major ne disposant pas de carte de Stanleyville, c'est celle extraite d'un guide de voyage qui fit l'affaire. Quelques images et cartes agrémentèrent l'exposé à l'issue duquel, il y eut de nombreux témoignages qui permirent à l'assistance de revivre des moments forts de ces temps lointains. La réunion s'acheva dans les salons du Club Royal des Officiers des Guides en présence d'un public nombreux, plus de soixante participants, dont des officiers du Régiment et plusieurs invités de membres du Cercle.

     

     

    Mis à jour (Mercredi, 06 Avril 2016 08:47)